close

TV, Cinéma & Spectacles

TV, Cinéma & Spectacles

Adopte un jules.com

adopte-un-jules-com

Comme vous avez pu le lire ou le voir sur les réseaux, je profite très souvent des avantages de la capitale et de ses nombreux spectacles. J’apprécie de plus en plus de partager avec vous mes dernières découvertes et aujourd’hui, je vais vous parler de Adopte un jules.com.

La salle

J’ai été voir ce spectacle la semaine dernière au théâtre Le Splendid. Rien que ce nom déjà est mythique et j’étais très contente de pouvoir enfin découvrir ce lieu. La salle est assez grande et les sièges sont confortables.

Place maintenant au spectacle.

Adopte un jules.com, De Elisa Valentin et André Gaston, Avec Audrey Boulay, Marie Bô, Marie-Cécile Sautreau, Comédie République (Paris), 12 février 2017. Photo Fabienne Rappeneau

Le pitch

L’une, Clara, est plutôt forte en gueule, l’autre, Marie, un peu trop coincée et la troisième, Kitty, très sexy, un peu trop décoincée… Elles vous diront tout ! Comment chasser le mâle sur Internet… Ne pas coucher le premier soir… Choper la perle rare… Poser ses cartons chez lui… Se mettre la belle-mère dans la poche… Le conduire jusqu’à l’autel sans lui faire peur… Et surtout bien le tenir en laisse ! Une comédie légère pour les filles et pour les garçons qui ont de l’humour !

Adopte un jules.com, De Elisa Valentin et André Gaston, Avec Audrey Boulay, Marie Bô, Marie-Cécile Sautreau, Comédie République (Paris), 12 février 2017. Photo Fabienne Rappeneau

Mon avis

Bon forcément je vais pas tout vous raconter pour vous laisser aussi y aller mais me voici partie pour 55 minutes de rires, de sourires en pensant à des situations déjà vécues. Le spectacle est découpé par scène thématique qui rythme celui-ci. Les 55 minutes passent en un éclair et au final, on a envie d’en avoir encore un peu plus. Les 3 comédiennes sur scène se complètent très bien et savent « rebondir » les unes sur les autres très facilement. J’ai passé un bon moment et je vous recommande d’aller voir votre spectacle entre copines ou s’il a le courage, avec votre jules 🙂

Le spectacle sera joué au théatre Le Spendid jusqu’à la fin du mois de Mars, j’ai également vu qu’il était à Lyon, à Bordeaux… le mieux c’est d’aller faire un tour sur Billet Réduc pour voir où et quand il est joué.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Printemps du cinéma 2018

PRINTEMPS-DU-CINEMA

Vous avez prévu quoi de beau ce week-end ? Après cette semaine printanière, le mauvais temps et le froid sont de retour. L’occasion idéal pour aller s’engouffrer au cinéma. Cela tombe bien puisqu’à partir de demain c’est le Printemps du cinéma ! Les séances sont proposées à 4€ pendant 3 jours. 

On va voir quoi ?

La ch’tite famille

Ce n’est pas la suite des ch’tis mais forcément ça a attiré ma curiosité.

Résumé

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Les Tuche 3

J’avais bien rigolé avec le 1 et le 2 et je n’ai pas encore eu le temps d’aller voir ce troisième volet.

Résumé

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

50 nuances plus claires

J’ai lu les livres mais les films ne m’avaient pas transcendé. C’est souvent ça avec les films tirés des livres, je reste toujours un peu sur ma faim?

Résumé

Pensant avoir laissé derrière eux les ombres du passé, les jeunes mariés Christian et Ana profitent pleinement de leur relation tortueuse et partagent une vie de luxe. Mais alors qu’Anastasia commence tout juste à s’adapter à son nouveau rôle de Madame Grey et que Christian s’ouvre finalement à elle, de nouvelles menaces viennent mettre en péril leur vie commune avant même qu’elle n’ait débuté.

Vous êtes allées voir quoi au ciné récemment ? 

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Grease le musical

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de comédies musicales ici mais je suis complètement fan de ce genre de spectacle. Et comme, je suis allée voir Grease le musical pas moins de deux fois cet hiver, il était temps de vous faire un petit article sur le sujet.

L’histoire

L’histoire se déroule en 1959 à la Rydell High School, dans la banlieue de Chicago, sur fond de musique rock. Sandy Dumbrowski, une nouvelle élève, intègre le lycée. A sa grande surprise, elle y retrouve son amour d’été, Danny Zuko, chef du gang des T-Birds. Si elle est heureuse de le revoir, lui se préoccupe plus de sa popularité et de son image de chef de bande que des sentiments de Sandy. Aidée par les Pink Ladies, Sandy va finir par s’imposer dans ce jeu d’amour et de hasard.

Avant de vous en parler un peu plus, il faut que je vous avoue quelque chose : je n’avais jamais vu le film Grease jusqu’à il y a quelques semaines. Oui, oui c’est possible 🙂 J’avais un peu lu l’histoire mais je n’en savais pas beaucoup plus que ce que je viens d’écrire.

via GIPHY

Le théâtre Mogador

J’ai déjà vu plusieurs spectacles dans ce théâtre et j’adore comment celui-ci est à chaque fois transformé pour immerger le spectateur dans l’univers du spectacle. Pour Grease, nous voici directement projeté dans les années 50 dès l’entrée dans le foyer.

La sonorisation est également de super bonne qualité avec cette fois-ci l’orchestre sur la scène et des décors qui s’enchaînent qui sont toujours impressionnant.

Les comédiens

Pas moins de 28 artistes enchainent 20 titres sur scènes. L’ensemble est homogène mais parmi eux, j’ai eu quelques coups de coeurs.

Grease le musical
©Alessandro Pinna

Yannis Si Ahmed – Kenickie

Mais quelle énergie incroyable ! J’ai été épatée par sa présence sur scène qui pour moi écarte même limite Alexis Loizon dans le rôle de Danny Zuko

Grease le musical
©Alessandro Pinna 

Emmanuelle Nzuzi – Betty Rizzo

Elle avait déjà été dans Cats précédemment et j’adore sa voix, époustouflante.

Céline Groussard – Miss Lynch

Avec ses mimiques et son personnage haut en couleur, elle apporte une touche d’humour à la comédie avec son fidèle eugène qui n’est jamais loin.

©Alessandro Pinna
Grease le musical

Les chansons

Alors là j’ai été très surprise. Le livret est bien repris seulement il est à moitié en français et à moitié en anglais. Les chansons mythiques sont en anglais, certaines sont complètement traduites et d’autres partiellement. Le mélange est un peu surprenant et je suis plutôt partisane du tout ou rien.

Grease le musical
©Alessandro Pinna

J’ai par contre adore que l’orchestre ne soit pas dans la fosse et fasse partie intégrante du spectacle en étant sur la scène.

Mon avis sur Grease le musical

Petit bémol : je ne suis pas Sandra Dee, mais j’ai quand même été un peu choquée de la vulgarité de certains passages. Je sais que lorsqu’elle a été créée dans les années 70, il s’agissait d’une époque assez libérée mais bizarrement je ne trouve pas le film aussi vulgaire et surtout je trouve cela très paradoxale par rapport à l’époque où est censé se passer l’histoire. Bref rien de traumatisant mais je n’y emmènerais pas des enfants. (Sandra Dee sort de ce corps)

A part ce bémol, j’ai adoré ! Je suis bon public. J’ai été très contente de découvrir cette comédie musicale avant le film. C’était une très jolie découverte. Bon depuis j’ai vu le film, forcément et j’ai préféré la comédie musicale qui fait un peu moins gnangnan je trouve. Les décors sont dingues, les tableaux impressionnants entre les chorégraphies, les déplacements et les enchaînements. L’ensemble des comédiens se donnent à fond et cela rend un spectacle au top.

Grease le musical, Théâtre Mogador, jusqu’au 8 juillet 2018. Plus d’infos par ici.

P.S : On me dit dans l’oreillette que Chicago sera joué l’an prochain !!!! Pour le coup, j’ai déjà vu le film tiré de la comédie musicale, il me tarde trop de découvrir ce nouveau spectacle.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Dalida

30 ans après la mort de la star, un biopic vient de sortir au cinéma retraçant la vie de la chanteuse. Il faut savoir que j’adore les biopic. Ce genre de film qui permet de découvrir une personnalité sous différentes facettes est souvent riche en émotion. Donc lorsque j’ai appris la sortie de ce film, je n’ai pas hésité une seconde à assister à une avant-première.

© Luc Roux

Le Pitch

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe no 1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de « Gigi l’Amoroso » en 1974, le film DALIDA est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire… Une femme moderne à une époque qui l’était moins… Malgré sa disparition tragique en 1987 Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.

© Luc Roux

Lorsque Dalida a mis fin à ses jours j’avais à peine 5 ans donc je n’ai découvert les chansons qu’un peu plus tard. Et comme beaucoup j’ai adoré celles-ci. En allant voir le film, si vous aimez ses chansons, vous serez servis. Chaque chanson est associé à un moment de sa vie.

Ce que j’en ai pensé.

Je savais que sa vie n’avait pas été un long fleuve tranquille qui l’avait amené à ce point de non retour mais avant d’aller voir le film, j’avais été voir un peu plus en détail sa vie. Quelle angoisse ! Le succès mais pas le bonheur. Voici comment on pourrait résumer sa vie et ce qui est retranscris dans le film. Chaque moment de sa vie présenté se finit fatalement en drame. Je pourrai reprocher ça à Lisa Azuelos. Est-ce qu’il n’y a eu aucun moment de joie ? Ou si éphémère par rapport au poids de la douleur ? Je regrette que le film soit trop orienté sur son malheur.

Par contre, j’ai été bluffée par Sveva Alviti, cette actrice habite complètement le personnage, elle est d’une vérité absolue et on se laisse emporter par ses émotions tout au long du film.

© Luc Roux

Pour conclure, si vous aimez les chansons de Dalida et que vous voulez mieux comprendre les fragilités de la femme ce film vous plaira mais je vous conseille d’y aller accompagné ou d’extrême bonne humeur. Vous risquez d’en ressortir triste de tout ce malheur.
Dalida, actuellement en salle. De Lisa Azuelos. Avec Sveva Alviti, Riccardo Scamarcio, Jean-Paul Rouve, Patrick Timsit, Vincent Perez, Nicolas Duvauchelle, Niels Schneider, Brenno Placido et Alessandro Borghi.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Il est revenu le temps de Notre Dame

ndp-2016-affiche-31j5xshg65xzn8badrgruo

Quand le spectacle Notre Dame de Paris est sorti en 98, j’avais 16 ans. Je sortais de ma période boys band (<3 les Worlds Appart), je chantais I Will Survive à en perdre la voix pendant tout l’été en encourageant les bleus champions du monde de foot et j’entendais en boucle Belle à la radio. J’avoue que j’ai toujours été attirée par les comédies musicales et j’avais déjà vu Starmania. Lorsque Notre Dame est passée à Bordeaux, mes parents y sont allés mais je n’ai pas eu la chance de le voir. Il faut dire qu’à l’époque les places coûtaient déjà un bras et j’étais franchement au bord de l’overdose avec Belle et ses 49 semaines dans le top 50. J’avais également entendu Vivre chantée par Noa et j’avais pas bien compris pourquoi c’était Hélène Ségara qui avait finalement joué le role d’Esmeralda. Bref, il y a 18 ans, j’en étais restée là avec Notre Dame de Paris.

Et puis, il y a quelques semaines, je découvre que le spectacle va être rejoué à Paris et je reçois une invitation pour la générale. Ni une ni deux, je bloque la date et me voici au Palais des Congrès pour 2 h 30 de bonheur.

Je ne suis pas très fan du Palais des Congrès pour les spectacles musicaux car je trouve que le son n’est pas terrible et l’immersion n’est pas autant au rendez-vous qu’à Mogador. J’avais envie de découvrir les décors après la pauvresse de ceux de la Légende du Roi Arthur et bingo, des décors épurés mais qui soutiennent vraiment le spectacle.

Côté casting on retrouve Daniel Lavoie dans le rôle de Frollo. On sent qu’il  connait son personnage par cœur et qu’il y prend toujours autant de plaisir. Tout le reste du casting a été remplacé. J’avoue que je ne suis pas mécontente qu’Hélène Ségara et Patrick Fiori ne soient pas là. Par contre, j’attendais de découvrir l’interprétation d’Angelo Del Vecchio  qui reprenait le rôle de Quasimodo à la place de Garou et très belle surprise, on retrouve un interprète au timbre similaire à Garou avec une voix rocailleuse.

Pour Esméralda, Hiba Tawaji a été choisie, je ne la connaissais pas du tout (je ne regarde pas The Voice) mais une jolie découverte, je trouve que ce rôle lui va comme un gant et désolée Hélène Ségara mais je la préfère 🙂

J’ai également apprécié Richard Charest dans le rôle de Gringoire et Jay (feu les Poetic Lover) dans le rôle de Clopin.

Si vous aussi, vous souhaitez voir ce spectacle celui-ci va être en tournée dans toute la France tout au long de l’année 2017. Pour découvrir toutes les dates, rendez-vous ici.

Si vous connaissez déjà le spectacle ou si comme moi vous souhaitez le découvrir, je n’aurai qu’un mot à vous dire : Foncez !

[EDIT 06/02/2017] Nouvelles dates au Palais des Congrès de Paris les 9, 10, 11 et 12 novembre 2017

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

La rentrée du cinéma [Bon plan inside]

bnp paribas rentre cinema

Il y a de la lumière par ici ? Le moins que l’on puisse dire c’est que je ne suis pas très assidue en ce moment sur le blog. Point mort ici et sur les réseaux sociaux, juste 2-3 bons plans par ci par là. Je n’ai même pas l’excuse de dire que je suis en vacances puisque j’attendrai septembre pour repartir au soleil mais je profite de l’accalmie estivale pour travailler et profiter du beau temps et des amis.

bnp paribas rentre cinema

Aujourd’hui, je reviens avec un nouveau bon plan pour la Rentrée du cinéma.  BNP Paribas propose de remporter pas moins de 200000 contremarques pour avoir vos places à 4 € du 14 au 20 septembre 2016. Une bonne occasion pour aller voir les dernières sorties ou rattraper les films de l’été que vous n’avez pas encore vu.

Pour remporter des contremarques, c’est par ici que ça se passe jusqu’au 07/09/2016 : https://mabanque.bnpparibas/fr/jeux-concours/jeu-la-rentree-du-cinema

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Eddie The Eagle 

Eddie the eagle

Le cinéma aime les héros, les combattants, les histoires incroyables… Et les Jeux Olympiques sont une mine de personnages courageux, affrontant tous les obstacles pour arriver ne serait-ce qu’à participer aux Jeux. On se souvient tous de Rasta Rocket (ne me dîtes pas que vous ne l’avez pas vu) et de la ténacité des Jamaïcains pour participer à l’épreuve de bobsleigh. Aujourd’hui deux nouveaux héros occupent nos salles obscures dans deux films : Good Luck Algeria sorti début mars et Eddie The Eagle qui sort demain.

Eddie the eagle

Lorsque j’ai vu l’affiche d’un gars en combi sur un van, j’avoue avoir été perplexe. Qu’est-ce que c’est encore que ce film ? Alors lecture du synopsis pour en savoir plus :

Michael « Eddie » Edwards (Taron Egerton) a toujours eu un seul rêve, participer aux Jeux Olympiques. Le problème, c’est qu’il n’a jamais réussi à briller dans aucun sport. Touché par la persévérance d’Eddie, un ancien champion américain (Hugh Jackman) va devenir son coach afin de l’aider à prendre part aux J.O. d’Hiver de Calgary dans la discipline dangereuse du saut à ski. L’histoire vraie de cet anti-héros qui n’a jamais cessé de croire en lui-même quand la Grande Bretagne toute entière n’y croyait pas. 

En lisant ceci, j’ai tout de suite été emballée. J’adore les films inspirés d’histoires vraies et les feel good movies qui te font ressortir de la salle avec un grand sourire et un optimisme à toute épreuve.

via GIPHY

Regardons donc la bande annonce :

Déjà convaincue sans même avoir vu le film en entier, je me suis rendue il y a quelques semaines (déjà) à une projection pour découvrir le film et je confirme mon enthousiasme initial pour ce film très sympathique. Tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un bon moment. J’ai trouvé le personnage d’Eddie joué par Taron Egerton très attachant avec sa ténacité inaltérable face à toutes les épreuves. Le personnage peut paraître à certain moment assez naïf et maladroit et cela accentue encore plus son authenticité.

Eddie_00159.CR2Face à lui on retrouve Hugh Jackman dans le rôle de l’entraîneur qui malgré son caractère un peu dur va aider Eddie à se surpasser. La rencontre de ce duo improbable ressemble énormément au scénario de Rasta Rocket mais l’évolution de celui-ci se veut plus sincère avec une mise en avant des personnages que je trouve moins légère que dans le Disney précédemment cité.

028A4173.CR2

Au final, un film que je vous recommande sans hésiter ! Parfait pour le pont qui arrive si vous voulez aller faire un petit tour au cinéma.

Eddie The Eagle, le 4 mai au cinéma.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Les Visiteurs, la Révolution [Consours Inside]

les visiteurs la revolution

Cela n’a pu vous échapper (ou peut-être que si) un troisième opus des Visiteurs sort aujourd’hui. J’en avais vaguement entendu parler, puis plus rien et la semaine dernière flots de bandes annonces et d’interviews des différents acteurs pour apprendre que le film sort une semaine plus tard. Au moins on ne pourra pas dire qu’ils aient saturés les médias pendant des semaines comme c’est parfois le cas avec certaines comédies françaises.

23 ans après le premier film, voici donc les Christian Clavier et Jean Réno qui ré-endossent les rôles de Jacquouille La Fripouille et de Godefroy de Montmirail avec toujours aux commandes de la réalisation Jean Marie Poiré.

les visiteurs la revolution

Dans cette suite directe du deuxième volet Les couloirs du temps, on retrouve les 2 acteurs principaux en 1792 pendant la Terreur ayant suivi la Révolution.

Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et son fidèle serviteur Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux : la Révolution Française… Période de grands dangers pendant laquelle les descendants de Jacquouille La Fripouille, révolutionnaires convaincus, confisquent le château et tous les biens des Montmirail, aristocrates arrogants en fuite dont la vie ne tient qu’à un fil.

les visiteurs la revolution (2)

Dans ce nouveau film, on pourra également y retrouver Marie-Anne Chazel mais également des petits nouveaux venus rejoindre le casting Franck Dubosc, Karin Viard, Sylvie Testud, Ary Abittan,Alex Lutz, Pascal Nzonzi.

Je pense qu’avec une équipe comme celle-ci tous les ingrédients sont réunis pour une bonne comédie.

Alors est-ce qu’on va le voir ? Je me pose la question. Je ne l’ai pas personnellement vu avant la sortie et je me demande si les ingrédients qui ont fait le succès du film dans les années 90 fonctionneront en 2016 ? Je ne doute pas que les protagonistes auront su s’adapter tout en apportant des clins d’œil aux précédents films.

Ce film vous tente ? Je vous propose de remporter 3×2 places pour aller le voir. Si je ne suis pas encore allée lorsque vous aurez gagné vos places, vous me direz si le film est bien ?

Pour participer, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Ce concours est réservé à la France métropolitaine et vous avez jusqu’au 10/04 pour participer.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Brooklyn

brooklyn

Un petit ciné ? Ça faisait longtemps. J’ai assisté il y a quelques jours à une projection en avant-première de Brooklyn sorti mercredi dernier. Ce film est inspiré du livre du même nom écrit par Colm Tóibín.

593886161

L’histoire

Dans les années 50, attirée par la promesse d’un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays… Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays… et entre deux hommes.

894908018

N’ayant pas lu le livre, je n’ai pas de point de comparaison. Sans devoir changer de continent, il est toujours difficile de devoir partir de sa terre natale, de devoir se séparer de sa famille et/ou de faire le choix de partir pour une nouvelle vie. Tiraillé entre notre passé confortable même si pas toujours agréable et notre futur qui pourrait être meilleur mais inconnu. Ce choix au cœur du film est traité avec honnêteté, sans l’enjoliver ou tomber dans le cliché désastreux. Le rythme peut avoir quelques lenteurs mais cela fait du bien de se laisser porter doucement dans cette histoire

746814034

Les personnages

2K3A5880.jpg

Saoirse RONAN (ne me demander pas le prononcer) interprète le rôle d’Eilis au centre de cette comédie dramatique. J’ai adoré son jeu tout en retenu où l’émotion est là juste quand il faut. Elle est entourée de Domhnall Gleeson qui joue le rôle de Jim Farell et qui aimerait bien la retenir en Irlande et Emory Cohen qui joue le rôle de Tony Fiorello, new yorkais désespérément amoureux d’Eilis. Les relations entre ces différents personnages sont à la fois simples et complexes. Eilis sera ballottée pendant une grande partie du film avant de faire un choix.

429795627

Le film montre aussi les années 50 sous un angle assez glamour. Dans le quartier de Brooklyn, l’immigration est très importante après la guerre et beaucoup de personnes comme Eilis vont chercher à New York une nouvelle vie. Cette aventure va la transformer.

2K3A8709.jpg

J’ai apprécié ce film et avec le Printemps du cinéma qui arrive c’est une occasion parfaite pour aller le découvrir.

Brooklyn, 1h53 réalisé par John Crowley. Sortie le 8 mars.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

(Gian) Marco, le Bachelor 2016

bachelor-saison-3–nt1-gian-marco

Ça m’avait beaucoup manqué l’an dernier. Point de Bachelor pour remplacer Paul. Et puis, il y a quelques jours, j’ai reçu un mail de NT1 me proposant de rencontrer Gian Marco et d’assister à la diffusion du premier épisode. Tu m’étonnes que j’ai couru. Bon OK, je suis mariée donc pas intéressée mais toujours très curieuse, je ne me suis pas fait priée pour me rendre chez TF1 (et oui NT1 et TF1 c’est pareil ou presque) pour rencontrer le bel italien qui fait chavirer les cœurs.

Ne cherchez plus, le #bachelor m'a donné la dernière rose. @nt1tv

A post shared by Fifi les bons tuyaux (@fifi_lbt) on

On y croit non ? Bon en fait, j’ai trouvé Marco adorable avec tous les blogueurs présents (et oui j’étais pas toute seule sur le coup), l’accent italien c’est vrai que ça peut-être charmant (saoulant au bout d’un moment ?) et capillairement parlant ce monsieur c’est pas tout à fait pour moi (j’aurai trop peur qu’il me vole mes produits). Dans tous les cas, tout à fait le profil de l’émission mais maintenant passons au plus intéressant : le harem !

Pas moins de 21 miss se sont proposées de séduire le beau Marco. Et comme dans tous les groupes il y a des clans un peu à l’image d’une classe scolaire. Regardons-y de plus près.

Les premières de la classe

Très douées dans leur domaine, elles ne font pas de chichis et feront tout ce qu’elles peuvent pour arriver en première position. Naëlle, Masha et Diane sont un peu comme l’OM, elles vont droit au but 🙂

Les insupportables

Tu vois le groupe de pom pom girls qu’il y avait dans tous les lycées des films pour ados US ? Clémence, Laurie, Shirley, Louise et Marie-Charlotte pourraient presque reformer les Spice girls mais ce serait une insulte pour le groupe star des années 90. Elles sont juste agaçantes et détestables chacune à leur manière.

Les discrètes

Linda, Maud, Cindy et Julie sont passées complètement inaperçues dans le premier épisode mais je pense qu’elles n’ont pas dit leur dernier mot.

Les égarées

Elles pensaient participer au Meilleur Pâtissier et faire noter ses gâteaux, à La belle et ses son prince avec robe de princesse, diadème et une chaussure en moins, à Quatre mariages pour une lune de miel mais sans le marié. De prime abord on se demande si Anaïs, Inès et Mélanie ne se sont pas trompées d’émission.

Les chouchoutes

Linda, Elodie sont mes deux chouchoutes. Naturelles et spontanées, je ne doute pas qu’elles séduiront à coup sûr Marco.

Les dernières de la classe

Cindy, Justine, Sarah et Shakrila n’ont pas été assidues aux cours de séduction. On ne les reverra plus au prochain épisode.

Du coup, je vous dis à ce soir pour l’épisode 2 ? Il y a de forte chance pour que je tweete l’émission diffusé sur NT1.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Joy

joy-le-film

Pour bien commencer l’année et si on allait au cinéma ? Star Wars check. (J’ai adoré). Et maintenant, on va voir quoi ? Je vous propose pour votre prochaine séance de foncer découvrir Joy.

joy-le-film

Le pitch

Inspiré d’une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d’une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars.

En lisant ça avant d’aller le voir, j’avoue être restée perplexe, j’ai donc maté (on s’exprime mieux en 2016?… Ou pas) regardé la bande annonce.

Chouette il y a Jennyfer Lawrence et Bradley Cooper comme dans Happiness Therapy. Ah ben c’est le même réal… David O. Russell tout s’explique. Il y a aussi Robert de Niro et Isabella Rosselini. Joli casting quoi.

JOY

Et c’est parti pour un peu plus de 2h où le film nous raconte une histoire, une histoire vraie avec des vrais gens, des joies, des emmerdes, des combats gagnants et perdants. L’histoire de Joy. J’hésite à vous en dire plus tellement j’ai adoré découvrir son histoire et les personnages de ce film. Je ne vous le vends pas plus mais un seul conseil, aller le voir. J’espère que vous l’apprécierez autant que moi.

Joy, sortie le 30 décembre 2015, réalisé par David O. Russell, avec Jennifer Lawrence, Robert De Niro et Bradley Cooper.

Crédits photos : 20th Century Fox 2015

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Connasse, Princesse des coeurs

connasse princesse des coeurs

A l’automne 2013, un nouveau programme court fait son apparition sur Canal+ dans Le Before du Grand Journal : « Connasse ». Pendant 2 minutes, Camille Cottin dans la rôle de la connasse dit tout haut ce que parfois nous pensons tout bas dans la vie de tous les jours. Tourné entièrement en caméra cachée, la série rencontre rapidement le succès et passe de la case Before à la case Grand Journal très rapidement.

 

De mon côté, je ne loupe pas un seul épisode sur Youtube et je suis bien triste d’apprendre que la série créée par Eloïse Lang et Noémie Saglio ne sera pas reconduite pour une nouvelle saison. Mais n’en ayant pas encore fini avec leur personnage, les deux réalisatrices ont décidé de porter le concept sur grand écran. En fan absolu, j’ai pu voir le film en avant première. J’étais très partagée entre la peur d’être déçue car passer de 2 minutes à 1h20 n’est pas une mince affaire et à la fois tout excitée de voir le résultat sachant que la bande annonce m’avait déjà bien plu.

Et bien le résultat a été à la hauteur de mes attentes ! J’ai ri à m’en tenir les côtes pendant 1h20 non stop ! Lorsque je vais voir des comédies, je suis très bon public mais là j’avoue que cela faisait très longtemps que je n’avais pas rigolé autant. Avec une histoire assez simple mais aussi bien déroulée, le film est rythmé juste ce qu’il faut pour nous permettre de retrouver notre souffle et repartir de plus belle. J’ai été plus qu’étonnée de la performance de Camille Cottin égale sur toutes les situations et sachant que le film est entièrement tourné en caméra caché comme la série auparavant. Comme a pu nous expliquer l’équipe du film lors de la projection, tourner un film à l’insu des intervenants demande énormément de préparation en amont afin d’avoir le bon angle de vue, la bonne lumière, le bon son et beaucoup de travail également en post-prod pour ajuster tout cela. Quand on regarde le film, on ne rend absolument pas compte de tout ce travail tellement celui-ci paraît fluide.

connasse princesse des coeurs_

Je vous conseille d’aller le voir si vous avez aimé la série et que vous appréciez cet humour.

Connasse, Princesse des coeurs, 1h20, sortie le 29 avril

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Sous la robe de Caroline Vigneaux

caroline-vigneaux-enleve-la-robe

Cela faisait un petit moment que j’avais repéré l’affiche de la belle Caroline Vigneaux complètement dénudée pour faire la promotion de son one woman show « Caroline Vigneaux quitte la robe ». Il faut dire que cela fait près de 5 ans qu’elle joue ce spectacle et que je n’avais toujours pas été le voir ! Il y a eu une période où j’allais plus traîner mes guêtres dans les salles parisiennes pour découvrir : Bérengère Krief quand elle était encore au Point-Virgule, Audrey Lamy avant son départ pour Vegas, Christine Berrou ou encore Anne-Sophie Girard avant qu’elle nous explique pourquoi La Femme Parfaite est une connasse. Donc si 2014 a été une année blanche concernant les découvertes, je suis contente d’être allée faire un tour au Palais des Glaces pour découvrir ce qu’il se cachait sous la robe de Caroline Vigneaux. Pendant 1h15, j’ai ri à m’en tenir les côtes en écoutant la vosgienne nous décrire son changement de vie en passant d’avocate à humoriste.

caroline-vigneaux-enleve-la-robe

Les sketchs se suivent et Caroline donnent beaucoup : de la voix, des grands gestes, des imitations… Un jeu complet et surprenant d’énergie du début à la fin.

Difficile de vous en parler sans vous en dire trop, donc je vous propose de regarder cette petite vidéo.

En 2008, Caroline Vigneaux décide, à la surprise générale, de changer radicalement de vie professionnelle. Elle lâche le barreau de Paris et quitte sa robe d’avocate pour devenir humoriste, à l’instar de ses modèles Jacqueline Maillan et Albert Dupontel.

Dans ce one woman show, elle revient sur son ancienne vie d’avocate, évoque les problèmes familiaux, financiers générés par sa brusque reconversion. Elle y aborde également d’autres sujets existentiels, osant les excès les plus bluffants, diabolisant son visage angélique avec « une efficacité comique et une élégance naturelle qui font tout passer »… dixit, La Presse!

Aujourd’hui, Caroline Vigneaux se balade avec sa robe dans toute la France et je vous conseille de réserver votre place au plus vite en allant voir par ici les dates proposées. La belle sera de retour à Paris à l’Olympia (S’il vous plait !) en 2016 ! On peut d’ores et déjà réserver sa place aussi.

Pour plus d’infos sur l’actualité de Caroline Vigneaux, direction son site dédié.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Selma

Selma_Affiche

Quand j’ai entendu parler de la sortie au cinéma d’un biopic parlant de Martin Luther King, j’ai tout de suite était curieuse d’en apprendre plus. Selma est le nom de ce film parlant d’un des combats du pasteur ayant milité toute sa vie pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis.

Selma_Affiche

Pour ma part, j’avais une connaissance de Martin Luther King se limitant à « I have a dream » et un prix Nobel. Donc lorsque j’ai été invitée à assister à la projection de ce film en avant première, je me suis un peu renseignée sur Selma avant d’aller le voir. Je ne connaissais rien de ces épisodes tragiques de l’histoire des Etats-Unis.

Me voici donc assise dans mon fauteuil prête à découvrir l’histoire de cette ville et des événements qui l’ont fait tragiquement connaître au milieu des années 60.

Voici le synopsis :

Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le président Jonhson à signer la loi sur le droit de vote en 1965.

240326

Cela fait un moment que je réfléchis à comment rédiger cet article tellement ce film m’a laissé perplexe, du coup j’ai décidé de faire un pour et contre.

Pourquoi vous irez le voir ?

David Oyelowo als Dr. Martin Luther King

  • Parce que les biopics sont une bonne manière d’en apprendre plus sur des faits historiques parfois méconnus.
  • Parce que David Oyelowo est époustouflant dans son interprétation.
  • Parce que les scènes des différentes marches relèvent d’une tension assez réaliste.

587944

Pourquoi vous pouvez passer votre tour ?

  • Parce qu’en dehors des scènes de manifestations, le rythme du film est assez lent et limite ennuyeux.
  • Parce que les personnages secondaires sont sous-traités et sachant que cette histoire n’est pas que celle d’une personne, c’est bien dommage de constater le peu d’approfondissement autour de ces personnages aussi importants que King.
  • Parce qu’il manque les petites histoires dans la grande histoire. Elles sont là mais une nouvelle fois survolées et du coup cette dimension manquante du film peut donner une histoire un peu creuse.

Diane Nash (Tessa Thompson, l.) und James Bevel (Common, r.)

Au final si vous avez l’occasion d’aller le voir, allez y. Autrement celui-ci attendra bien une diffusion à la demande dans quelques mois.

Selma, un film d’Ava DuVernay, 2h02, sortie le 11 mars 2015

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons 

la-nuit-au-musée

Aujourd’hui, asseyez-vous confortablement et sortez le pop-corn (salé pour moi), on va causer ciné. J’ai été voir récemment en avant-première La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons. Je me rends compte qu’écrire sur un film que vous n’avez pas encore vu est assez difficile. Comment en parler sans en dire trop ? Comment faire pour vous expliquer les bonnes raisons d’aller le voir sans donner d’exemple ? Je ne tente pas l’exercice très souvent sur le blog mais j’apprécie qu’il y ai de plus en plus d’articles culture et divertissement (il va falloir que je crée de nouvelles rubriques).

la-nuit-au-musée

Quand j’ai reçu les infos concernant un troisième volet de la saga, j’avoue avoir été un peu sceptique. En général, les 3ème épisodes peuvent être bien mais loin derrière le premier et cette fois-ci a été l’exception qui confirme la règle. Le scénario établi toujours sur le même principe a su tout de même se renouveller et me surprendre tout au long du film.

Voici le synopsis de celui-ci :

Ben Stiller réendosse le rôle de Larry, le gardien de musée le plus survolté, dans le dernier volet de la saga La Nuit au Musée.

Il quitte New York pour Londres où il va vivre sa plus grande aventure.

Accompagné de ses amis le Président Roosevelt, Attila, le Romain Octavius, Jedediah et le pharaon Ahkmenrah, ainsi que de nouveaux personnages délirants, il va tenter de sauver la magie avant qu’elle ne disparaisse à tout jamais.

On retrouve donc dans ce nouvel opus, tout le casting des 2 précédents films qui va traverser l’Atlantique pour de nouvelles aventures ! Cela fait super plaisir d’y revoir Ben Stiller (je suis une fan inconditionnelle), le regretté Robin Williams toujours aussi excellent dans son rôle de statut de cire de Théodore Roosevelt mais aussi deux petits nouveaux dans le casting : l’hilarante Rebel Wilson que j’avais découverte dans The Hit Girls et Dan Stevens aka Matthew dans Dowton Abbey et qui endosse cette fois-ci le rôle de Sire lancelot.

On retrouve également le fils de Larry, Nicky qui a bien grandi mais qui l’accompagne dans cette nouvelle aventure. Je vous laisserai découvrir aussi Laaa qui m’a fait mourrir de rire.

Au final, après 1h37 qui passe en quelques minutes et remplit d’éclats de rire, j’en redemande encore et encore. Je ne saurai que vous conseiller d’aller voir ce film si vous avez apprécié le 1 et le 2 !

La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons, sortie 3 février 2015.

lire la suite
TV, Cinéma & Spectacles

Cousu Main la nouvelle émission sur mesure de M6

711825_66105630

Honte à moi, aucun article de la semaine… plus de 4 mois de boulot au rythme de 50 heures par semaine, cela commence à se sentir. Vivement les vacances !

Après nous avoir appris à cuisiner, à décorer et à nous relooker, M6 se lance dans le défi de nous apprendre à coudre ! Je ne sais pas vous mais pour ma part, je sais à peine coudre un bouton et encore on va dire que je le fais à ma manière. Pour tout vous dire, lorsque j’étais ado, il m’arrivait d’utiliser une agrafeuse pour faire les ourlets de mes jeans, vous voyez le niveau. Donc avec la nouvelle émission Cousu Main, je pense que je vais apprendre plein plein de chose qui vont me donner envie de me mettre à coudre mes ourlets et voir plus qui sait ?

Cousu-Main

Présentée par Cristina Cordula, 10 couturiers amateurs s’affronteront sur différentes épreuves et chaque semaine le candidat ayant le moins bien réussi les épreuves sera éliminé. 2 professionnels noteront le travail des candidats : Amparo Lellouche, ancienne première main chez Balenciaga, et Julien Scavini, tailleur reconnu. Côté candidats, M6 a été gâté lors de son casting avec des personnalités atypiques et très différentes.

Rien qu’en regardant les extraits de présentation, j’ai déjà appris ce qu’était une surjeteuse, machine magique que l’on vénère et que l’on déteste aussi si j’ai suivi 🙂
A partir d’aujourd’hui et pour les samedi à venir à 18h, si vous me cherchez je serais devant ma tv en train d’apprendre la couture ou tout du moins de rêver en me disant que c’est possible 🙂

lire la suite
1 2
Page 1 of 2