close

Le cinéma aime les héros, les combattants, les histoires incroyables… Et les Jeux Olympiques sont une mine de personnages courageux, affrontant tous les obstacles pour arriver ne serait-ce qu’à participer aux Jeux. On se souvient tous de Rasta Rocket (ne me dîtes pas que vous ne l’avez pas vu) et de la ténacité des Jamaïcains pour participer à l’épreuve de bobsleigh. Aujourd’hui deux nouveaux héros occupent nos salles obscures dans deux films : Good Luck Algeria sorti début mars et Eddie The Eagle qui sort demain.

Eddie the eagle

Lorsque j’ai vu l’affiche d’un gars en combi sur un van, j’avoue avoir été perplexe. Qu’est-ce que c’est encore que ce film ? Alors lecture du synopsis pour en savoir plus :

Michael « Eddie » Edwards (Taron Egerton) a toujours eu un seul rêve, participer aux Jeux Olympiques. Le problème, c’est qu’il n’a jamais réussi à briller dans aucun sport. Touché par la persévérance d’Eddie, un ancien champion américain (Hugh Jackman) va devenir son coach afin de l’aider à prendre part aux J.O. d’Hiver de Calgary dans la discipline dangereuse du saut à ski. L’histoire vraie de cet anti-héros qui n’a jamais cessé de croire en lui-même quand la Grande Bretagne toute entière n’y croyait pas. 

En lisant ceci, j’ai tout de suite été emballée. J’adore les films inspirés d’histoires vraies et les feel good movies qui te font ressortir de la salle avec un grand sourire et un optimisme à toute épreuve.

via GIPHY

Regardons donc la bande annonce :

Déjà convaincue sans même avoir vu le film en entier, je me suis rendue il y a quelques semaines (déjà) à une projection pour découvrir le film et je confirme mon enthousiasme initial pour ce film très sympathique. Tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un bon moment. J’ai trouvé le personnage d’Eddie joué par Taron Egerton très attachant avec sa ténacité inaltérable face à toutes les épreuves. Le personnage peut paraître à certain moment assez naïf et maladroit et cela accentue encore plus son authenticité.

Eddie_00159.CR2Face à lui on retrouve Hugh Jackman dans le rôle de l’entraîneur qui malgré son caractère un peu dur va aider Eddie à se surpasser. La rencontre de ce duo improbable ressemble énormément au scénario de Rasta Rocket mais l’évolution de celui-ci se veut plus sincère avec une mise en avant des personnages que je trouve moins légère que dans le Disney précédemment cité.

028A4173.CR2

Au final, un film que je vous recommande sans hésiter ! Parfait pour le pont qui arrive si vous voulez aller faire un petit tour au cinéma.

Eddie The Eagle, le 4 mai au cinéma.


Tags : Eddie The Eagle

      Leave a Response

      %d blogueurs aiment cette page :