close
Beauté

Sous l’eau des pirates

Depuis quelques semaines la blogo beauté est inondée de billets au sujet de Pirate Parfum, le nouveau site ecommerce de parfum à "petit" prix.
J'ai déjà lu plusieurs billets à ce sujet et suivi des débats passionnés défendus par les adeptes de ce nouveau concept et contre-attaqué par ces détracteurs.

Alors c'est quoi ce nouveau site qui fait le buzz en ce moment?

Il s'agit d'un site de vente de parfums en ligne, jusque là rien d'extraordinaire. La différence de ce site est qu'il "s'inspire" et "se rapproche" au plus près des senteurs de grandes maisons.

Les pirates en eaux troubles ?

La principale critique qui est ressortie de ce que j'ai pu lire est le fait qu'ouvertement, le site se sert de noms connus pour orienter le consommateur. En effet, dès qu'on arrive sur le site, un formulaire de recherche nous propose de rentrer un nom de parfum connu et le moteur de recherche nous renvoie en résultat le parfum dont la fragrance est similaire à notre recherche. Ce qui est dérangeant dans ce procédé, c'est que le site se sert clairement de noms connus pour convaincre le consommateur.
Moi la première, lorsque j'ai été contacté par la marque avant de comprendre le principe, je me suis posée la question de comment je pourrais bien choisir un parfum sans le sentir? Et lorsque j'ai compris le principe, je me suis demandée si le procédé, à défaut d'être éthique, était vraiment légal. Dans tous les cas, je le trouve tout de même borderline.

Pourquoi payer plus cher si Pirate peut le faire ?

Parce qu'il arrive bien souvent que nous ayons plusieurs parfums dans notre salle de bain pour en changer suivant l'humeur comme nous changeons de vernis ou de rouge à lèvres. Lorsque je fais des achats en parfumeries, on me remet régulièrement des échantillons des dernières nouveautés, je les adore, je les déteste. Mais la plupart du temps lorsque j'ai un parfum que j'ai adoré, je ne peux pas me l'offrir tout de suite faute de budget donc ce site proposant des parfums à moindre prix est une solution idéale pour avoir la fragrance en attendant de pouvoir m'offrir le "vrai".

Le vrai du faux?

Au final il s'agit bien de ça non?
Quand quelqu'un nous demande quel est notre parfum, nous sommes en général assez fière d'annoncer : "Bidule de Chanel ou Truc de Lancôme." Et nous nous voyons mal répondre :"Machin de Pirate" Aucun intérêt, avouons le? D'un autre côté qui vous a déjà demandé quel est votre parfum ? On nous demande plus facilement d'où vient notre sac, nos chaussures ou notre vernis. Les dupes, c'est pas nouveau, cela a toujours existé et pour le coup je trouve que cette marque trompe moins le consommateur en ne copiant pas le packaging et changeant juste une lettre comme on peut le voir sur les marchés.

Ce que je pense des produits

La marque m'a envoyé deux parfums afin que je les teste donc voici mon avis.

Le packaging

Le parfum est emballé dans un carton uniquement habillé d'un étiquette de couleur avec le nom du parfum et le logo de la marque gaufré sur le devant. J'ai trouvé ça très intelligent de jouer jusqu'au bout la carte des pirates ou je dirai même plus du "piratage". Lorsque je l'ai vu j'ai direct pensé au CD vierge que nous achetons pour copier dessus nos titres préférés.

Concernant la bouteille, je ne suis pas fan, je trouve que le flacon est trop massif(100ml) et j'aurai préféré un 50ml, plus facile à ranger dans ma salle de bain. J'ai vraiment pas aimé la tête de pirate accroché au flacon, cela n'apporte rien et c'est too much pour moi. Quitte à faire un packaging épuré, autant laisser le flacon le plus nu possible.

L'odeur

J'ai pris Cana car il était indiqué qu'il avait les mêmes ingrédients que Miracle de Lancôme, vu que c'est un parfum que je porte régulièrement, c'était plus facile pour moi de comparer avec un parfum que je connaissais bien. L'odeur est très très proche, bon je ne suis pas un nez mais pour ma part, je n'y ai vu que du feu. Par contre pour Babylone, je cherchais un parfum Narcisso for Her et franchement pour celui là, mauvaise pioche, je n'ai pas retrouvé ce que j'avais déjà senti en échantillon.

Ensuite à voir, s'il vont tenir dans le temps ou pas, j'avais acheté une fois lorsque j'étais ado une copie sur un marché et au bout de quelques semaines l'odeur avait tourné et ça sentait la "vieille cocotte".

Le prix 

Alors là , on va faire un calcul très simple : 

  • Miracle de Lancôme : 110,20 € les 100ml soit 1,10 le ml
  • CANA – 32N 35E : 29 € les 100ml soit 0,29 le ml

Choisir de vendre uniquement en ligne, de proposer un packaging unique et de ne pas dépenser en budget publicitaire forcément permet de faire des économies.

En savoir plus : pirate-parfum.fr

Alors vous le "sentez" bien ou pas ?


Tags : Pirate Parfum

      12 commentaires

      1. Perso, je n'aime pas trop… Je suis fidèle à mon parfum et je n'irais pas acheter la copie. Après pour les personnes qui n'ont pas les moyens et veulent se procurer un parfum de qualité, pourquoi pas!!
         
        Par conte, j'adore la tête de mort mais je sur-kiffe les têtes de mort :D).

      2. Pour commencer je trouve qu'ils ont bien choisi leur nom "Pirate" pour une boutique en ligne qui copie des parfums, bien vu ! J'ai un doute sur la légalité totale mais ceci dit avec tout le tapage que l'on peut lire sur le net, je pense que les parfumeurs auraient déjà porté plainte s'ils le pouvaient (ils attendent peut être un peu, donc attendons également). Apparemment certains parfums sont mieux copiés que d'autres, je n'ai pas envie d'acheter mon parfum au petit bonheur la chance… Affaire à suivre !

        1. Pour l'histoire de la légalité, je pense qu'ils ont du bien se renseigner avant et faire les choses de sorte à ce que "ça passe". Ensuite pour les parfums, je pense que c'est subjectif, certains sont très sensibles aux odeurs d'autre moins.

      3. Personnellement, je suis conquise. J'ai pu tester Amsterdam et Grasse, et honnêtement c'est de la bonne came. 🙂

        C'est une excellente idée, un chouette pied de nez, et une belle découverte. J'aime le principe, et je crois que le buzz est mérité. En revanche, je me demande effectivement ce que cela va donner sur du long terme… disons, dans un an ou deux.

        En tout cas, c'est un bel article. Très intéressant.

        1. merci 🙂 contente que l'article t'ai plu. 

          Pour le buzz qu'il soit négatif ou positif, il est bien présent et ça permet de leur donner un maximum de visibilité, pour un lancement c'est très important après, il leur faudra fidéliser leur clientèle, l'avenir nous dira si le concept est pérenne.

      4. Suite à la lecture de plusieurs blog j’ai foncé. J’en suis à mon 2 ème achat et je suis littéralement conquise (le parfum se fond à ma peau et tiens très bien ). J’attend justement « la fameuse question » de pied ferme: –humm mais quel est ton parfum? Je glisserais dans l’oreille de mon interlocuteur ( si celui-ci en vaut la peine ) l’incroyable histoire de cette marque si audacieuse. C’est comme un nouvel artiste que je découvre, des qu’il devient trop connu le charme est rompu 😉 . ,A défaut d’idolatrer le flacon, je trouve la tête de mort sympa, elle est venue customiser mon iphone 😉 on parle de copie… Mais il y a des fans de Coca Cola ET de PEPSI… non? Pourquoi l’un ne permettrait pas l’autre ?!

      5. bon bin tu me connais, la copie c'est pas mon truc 😉 
        le principe de départ  "la haute parfumerie pour les petits budgets" est intéressant mais je préfère ce principe appliqué à la création de parfums originaux comme crazylibellule & the poppies qui avait sorti il y a quelques temps une série de parfums en sticks assez gourmands avec un packaging ultra-girly et un petit prix
        petit budget ok mais avec un parfum original, et pour le parfum de marque, je préfère attendre le cadeau ou économiser (même si les économies et moi… comment dire ??? bonjour, je m'appelle natalie et je ne sais pas faire d'économies …)

      Leave a Response

      %d blogueurs aiment cette page :