close
Beauté

Les cosmétiques Made in France

Hier soir sur Canal+ a été diffusé le documentaire de Benjamin Carle Made in France. J’en avais beaucoup entendu parler avant sa diffusion et piquée par la curiosité, je me suis calée devant ma TV hier soir. Et bien je n’ai pas été déçue du voyage, Benjamin, auteur du documentaire, a décidé de vivre pendant 9 mois qu’avec des produits fabriqués en France. Au delà du côté un peu surréaliste où le monsieur galère sans réfrigérateur car plus aucune société n’en produit en France, c’est surtout une prise de conscience assez intéressante où on réalise qu’à chaque fois que l’on consomme « Made in France », on permet à des gens de vivre et d’avoir du travail. Bizarrement dans la bouche du ministre du redressement productif ça ne m’avait pas touché mais là j’ai été plus réceptive. Sachant que je cherche moi aussi un emploi, pourquoi ne pas essayer de contribuer moi aussi à mon modeste niveau au maintien de quelques emplois ?

 

Pour les vêtements autant dire que c’est mort, je suis fan de H&M et Mango et je trépigne d’impatience en attendant la semaine prochaine l’ouverture de Primark en région parisienne. Mais pour les cosmétiques ? Au final, le n°1 mondial : L’Oréal est français (coucou Liliane) mais est-ce qu’ils sont produits en France ?
En ce premier jour de printemps, je me suis dit qu’il était temps de faire du ménage dans ma salle de bain et par la même occasion de regarder de plus près les étiquettes.

Alors tout d’abord qu’est-ce que le Made in France ? En fait un produit est marqué Made in France si la dernière transformation du produit a eu lieu en France ou si 45% de sa valeur ajoutée a été réalisée en France. Tout ça, c’est pas du 100% mais je vais me fier à ça pour faire mon tri de produits. Je vous invite à lire cet article qui explique simplement les choses.

L’hygiène et les soins

soins-made-in-franceJe suis assez contente car la majorité de ceux que j’utilise en ce moment sont Made in France. Voici les bons élèves par ordre alphabétique : Bioderma, Clarins, Decléor, Demake-up, Dior, Doux Me, Dr Renaud, Esthederm, Garancia, Ioma, Ixxi, Kadalys, Lancôme, La Roche-Posay, Le Petit Marseillais, Les Cosmétiques Design Paris (Carrefour), Lotus, Marionnaud, Phyto, Polaar, Roger & Gallet, Saforelle, Saint Algue, The Different Company, Topicrem, Yves Rocher.
Très bonne surprise d’y retrouver des marques de distributeur comme Carrefour et Marionnaud, les marques plus confidentielles comme Ixxi, Ioma, Kadalys... joue aussi le jeu et le Petit Marseillais porte bien son nom.

Soins-origines-etrangeresEt voici les soins « internationaux » alors pour certaines marques comme DHC, StriVectin ou The Body Shop, je ne suis pas surprise mais j’ai un bon tiers de produits dont la provenance n’est pas indiqué. Je laisse le doute au parfum Yves Rocher et les produits Nivea et Shwarzkopf ont certainement été produit à l’étranger par contre mauvaise pioche pour L’Oréal et Mixa. Vu que j’ai reçu récemment des produits Mixa, j’ai regardé tous les produits et aucune indication, dommage pour une marque qui se revendique française.

Le make-up

make-up-made-in-franceAlors soyons bien clairs, je n’ai pris que le make-up qui était à ce moment dans ma salle de bain… et déjà quand on voit mes instagram, cela fait vraiment peur, je vais en profiter pour faire du tri mais j’envisage d’ouvrir un vide-vanity car j’en ai vraiment de trop. En y regardant de plus près, voici les bons élèves (mais que l’on pourra aussi retrouver sur des produits fabriqués à l’étranger pour certains) : Agnès b., Bourjois, Clarins, Dior, Gemey Maybelline, Lancôme, L’Occitane, L’Oréal, Make Up Forever, Marionnaud, Phytomer, So Bio, Vichy, Yves Rocher et Yves Saint Laurent.
Assez contente d’y retrouver des produits L’Oréal, Dior, Yves Saint Laurent et Lancôme, les marques de luxe produisent pas mal en France. Le seul produit bio de mon tiroir de la marque So’Bio est également produit en France. Par contre, la plupart des marques ont également des productions à l’étranger.

soins-multinationauxAvant de passer sur les produits étrangers, une mention spéciale pour ces deux produits. Sur le mascara Nivea, j’ai lu l’inscription « Made in EU (France) » donc je suppose que le produit est français et forcément européen. Enfin signalons l’effort de Benefit qui a indiqué les différentes provenances des fards et produits de cette palette.

make-up-ItalieAlors il y avait tellement de make-up que je n’ai pas pu tout mettre sur une même photo et je commence avec l’Italie. Forcément on y retrouve du Kiko qui est une marque italienne mais pas que, beaucoup de marques font produire leur maquillage là-bas et apparemment les italiens ont l’air calé pour les fards au vu du nombre que j’ai. On y retrouve : 2B, & Other Stories, bareMinerals, Bourjois, Burberry, Clarins, Clinique, Estée Lauder, Gemey, Kiko, Lancôme, Laura Mercier, L’Oréal, MAC, Marionnaud, Nocibé, Yves Rocher.

make-up-USPour les Etats-Unis, sans surprise on y retrouve les marques natives : bareMinerals, Benefit, Bobbi Brown, Clinique, Estée Lauder, MAC, Too Faced, Urban Decay mais également Marie José Cosmetics une toute petite marque. Par contre aucune marque étrangère produit aux US pour vendre en France (ça va, la mondialisation à ses limites).

make-up-allemagneEn Allemagne, apparemment c’est le temple du crayon et beaucoup de marques qui ne sont pas allemandes se fournissent là-bas : Benefit, Clinique, Cosline, Dr.Haushka, Gemey Maybelline, Kiko, Lancôme, Make Up Forever, Marionnaud, My Little Paris, Sothys et Urban Decay. Grosse surprise de voir que Kiko ne produit pas qu’en Italie et aussi que même les marques américaines comme Urban Decay, Clinique et Benefit produisent là-bas.

make-up-belgiqueOn a presque fini le tour d’europe avec la Belgique et les marques 2B (marque belge), Clinique et Estée Lauder.

make-up-canada-royaume-uniDe nouveau un petit tour par les pays anglophones pour constater que les marques US délocalisent aussi au Canada avec bareMinerals, Bobbi Brown et MAC.
Au Royaume-Uni on y retrouve, la marque native Rimmel London.
make-up-république-tchèque-danemarkQuelques européens isolés avec le Danemark avec Gosh originaire de là-bas et Bourjois et L’Oréal qui sont allés faire un tour en République Tchèque.

make-up-Chine-JaponOn finit ce tour du monde par l’asie avec un coffret Front Cover, une palette Rimmel London et un rouge à lèvres NYX qui arrivent de Chine. Et deux marques arrivent du Japon : Paul & Joe et sans surprise Shiseido.

Au final, pour les soins, la majorité va à la France et inversement pour le make-up. Je suis assez surprise de constater que L’Oréal et Yves Rocher produisent également à l’étranger, surprise aussi de constater à quel point le groupe Estée Lauder/Clinique produit partout dans le monde et au final le grand gagnant est Dior qui pour ce que j’ai chez moi 100% Made in France. Je trouve par contre dommage de n’avoir trouvé aucune marque étrangère qui produit en France. Dans tous les cas, cela m’a bien motivé à y regarder de plus près avant d’acheter.

J’ai également trouvé un site intéressant qui propose une application indiquant par secteur votre « empreinte emploi » suivant ce que vous achetez, une super initiative non ?

Et vous, vous consommez Made in France ?

Tags : MadeinFrance

      41 commentaires

      1. Top ton article , j’ai aussi regardé ce documentaire , qui porte à réflexion sur nos usages au quotidien , , personnellement , j’ai choisi de faire une autre démarche c’est de faire mes produits cosmétiques moi même à partir du mois d ‘Avril , avec des produits bio et si possible fait en France, en commençant par les crèmes et les gels douches
        j’admire le tri que tu as fait

        1. Tu es bien courageuse de faire tes soins toi même. J’aime bien de temps en temps mais au final je suis trop une victime du marketing et des pubs pour penser à ne plus acheter le dernier produit qui vient de sortir 🙂

      2. Je trouve ça super intéressant ! Même si je ne suis pas assez bon élève dans le sens que je ne vais pas acheter que du made in France, j’y suis quand même sensible et si j’ai le choix, je prendrais plutôt le produit le plus « français » même si on sait que la plupart des ingrédients ne viendront pas d’ici).

        Je ferais le tri dans ma SdB ce WE et je ferais un petit article en écho au tien la semaine prochaine :)) (bon j’ai moins de produit hein quand même : p ). ça me permettra aussi de montrer comment je les range ! (genre j’ai fais les photos y’a 3 mois… c’est pas comme si je publiais max 2 articles par semaine :p )

        1. J’ai fait un constat et je me dis que je pourrai y regarder à deux fois mais concrètement je ne vais pas me priver parce que ce n’est pas made in France.
          J’attends ton article avec impatience et pour ce que tu m’avais dit sur Facebook donc 2B est belge et produit principalement en belgique.
          Je n’ai pas de Chanel (bizarrement ?) et pour Dior, tout ce que j’ai vient de France, cela me fait bien plaisir.

      3. Avant tout , bravo pour ton article qui a dû te demander beaucoup de temps de recherche.
        Finalement je m’aperçois que j’ai beaucoup de marque française dans mes produits: Dr Renaud, Topicrem, Roger & Gallet, bioderma…

        1. J’ai juste retourné ma salle de bain hier aprèm et me suis abîmée un peu les yeux sur les écritures minuscules.
          Autrement, je n’ai pas trouvé beaucoup d’information sur le segment spécifique de la beauté Made in France donc je suis partie des informations générales que j’avais.

      4. j’ai vérifié aussi toutes mes étiquettes après cette emission….et ma grande surprise, pas mal de Made in france …Caudalie fabrique en France ? en tout cas la marque est maintenant américaine ….je sais que Shiseido a un pôle cosmétique du côté de Chartres , c’est la « cosmétique vallée » française…

        1. Caudalie a pour l’instant son siège en france et je pense qu’il marque NY sur leur emballage car les fondateurs sont maintenant installés là-bas et ils s’ouvrent en ce moment à l’international mais je dis peut-être une bêtise. dans tous les cas les produits que j’ai et qui était en dehors de la salle de bain au moment du tri pour l’article sont tous made in france.
          Pour Shiseido, je n’ai que du Made in Japan mais ce ne sont que des rouges à lèvres.

      5. Au final je suis plutôt agréblement surprise, la majorité est made in France et j’utilise aussi des marques comme Dr Renaud ou des marques bio dont les produits sont tous produits en France! Mais je pense que maintenant, avant d’acheter je regarderais systématiquement son origine 🙂 Je suis pour le 100% made in France, même si c’est casi impossible, je sais qu’au moins sur le maquillage c’est possible 🙂

        1. Je ne suis pas pour le 100% made in France car quand on voit dans le reportage que ça l’emmène dans des situations impossibles et que cela a un coût mais je vais y faire plus attention.

        1. J’ai bien précisé que je n’ai fait que la salle de bain ^^ et cela m’a déjà pris plus de 2 heures pour trier et prendre en photo.
          En tout cas, contente que ça te plaise.

      6. Sympa d’avoir fait cet article à la suite du documentaire car moi j’ai été étonné qu’il montre que du savon « le petit Marseillais » dans sa SdB! Pour les vêtements c’est plus difficile et puis très cher, 75€ le polo, euh bien sûr!!! peut-être que M Montebourg le peut lui mais c’est pas la majorité des personnes! Alors Oui au 100% français pour la nourriture et les cosmétiques mais pour le reste dur dur!!! Bizz

        1. Je pense que pour le savon il exagère un peu le trait comme pour le coupeongle, je suis quasi sur que Vitry en créé encore, il faut que je vérifie en pharmacie.
          Et pour les vêtements, si l’on a pas un salaire de ministre (mouahahah) cela se révèle difficile et on le voit bien dans le reportage.
          Des bisous

      7. Super cet article ! Surtout quand on sait le boulot de recherche qu’il y a derrière !
        J’ai aussi vu ce documentaire et j’ai eu une prise de conscience aussi, en tous les cas, ça m’incite à regarder les étiquettes !
        Bisous

      8. hello 🙂
        je n’ai pas regarder le documentaire, trop anxiogène pour moi et peut-être aussi la peur d’affronter mon comportement d’achat versus mon budget
        au final je ne m’en sors pas trop mal côté beauté 😉
        côté aliments, je privilégie le commerce de proximité et limite les grandes surfaces
        côté vêtements, trop difficile de privilégier l’exclusivité « made in france », j’essaie une majorité « made in europe » 😉
        bravo pour cet exercice de tri et de recherches 🙂
        biz

        1. Hello,
          côté aliment, j’aimerai bien aller plus vers les commerces de proximité mais dans le centre de Montreuil ce n’est pas foufou, je trouve ça bien dommage d’ailleurs.
          côté vêtement je fonctionne trop au coup de cœur et aux petits prix pour que ce soit réalisable pour moi 🙁
          Bisous

      9. Ha l’allemagne, paradis du crayon comme tu dis car le fabricant n°1 de quasi tous les crayons de make up est Faber Castell aussi connu pour ses crayons pour l’art 😉 Quand on connait l’envers du décors c’est fascinant de voir les fabricants / sous traitants qui travaillent pour tellement de grandes marques ! En tout cas très chouette article, ça a du te prendre pas mal de temps ! Ca m’a donné envie de regarder un peu dans mes placards !

        1. Ah oui, j’avais déjà entendu parlé de l’activité cosmétique de Faber Castell mais je n’avais pas fait le rapprochement 🙂 Ayant fait des études d’arts plastiques j’adorais les crayons Faber ^^
          Comme dit dans d’autres commentaires, j’y ai passé l’après midi et une partie de la soirée hier entre le tri, les photos, la recherche d’infos et la rédactions donc ça va encore.

      10. Je n’aime pas ce coté « nationaliste protectionniste ». Ce vers quoi je tends c’est consommer « local ». A savoir que mes Birckenstocks soient fabriquer en Allemagne et pas en Chine, que mes sabots soient fabriquées en Suède et mes Repetto en Dordogne (j’y vais en vacances et achète à l’usine). Pareil pour les fruits et légumes ; je vais au marché où j’achète à un producteur de la région parisienne des produits de saison ; mais je trouve également super qu’il vende en Juin des tomates d’un producteur italien (chez nous le climat ne permet pas d’avoir des tomates en juin) auquel il vend lui-même ses pommes. Les échanges existent depuis la nuit des temps ; pourquoi se cantonner à un « made in France » ? De plus, attention aux fausses étiquettes : ma belle-soeur a travaillé pour L. (la marque au crocodile) : les polos sont fait en Chine mais les boutons posés en France permettent d’indiquer « Made in france » !

        1. Comme dit en intro, je ne serais jamais 100% Made in France mais que je pense y faire plus attention.
          Après libre à toi de consommer comme tu le souhaites.
          Et concernant les fausses étiquettes, comme je le dis en fin de mon article, je trouve dommage de constater que les marques FR produisent à l’étranger et que les marques étrangères à l’inverse ne produisent pas en France mais je me limite à ma salle de bain et si ça se trouve, cela existe. Donc comme tu parlais déjà d’échanges depuis la nuit des temps, super que ton producteur se fournisse en Italie mais est-ce que lui exporte aussi en Italie en échange ? C’est plus cette conclusion au final qui m’a dérangé que le protectionnisme.

          1. Les marques étrangères ne produiront pas en France car le coût du travail (charges sociales en particulier) y est plus élevé et plus contraignant qu’ailleurs ; c’est également la raison pour laquelle la plupart des marques d’origines françaises délocalisent.

      11. Il envoie du lourd ton article Fifi !
        Bravo !
        J avais déjà remarqué que l Allemagne était spécialiste des crayons et la France des rouges à lèvres.
        Mais du coup sur des marques comme urban decay ou benefit ces produits font des aller retours entre les pays entre fabrication et vente non ? T’imagines un peu l addition CO2 ?
        Il faut absolument que je regarde ce documentaire moi.
        Au niveau habillement c’est encore pire…
        Il n’y a qu au niveau alimentaire ou je trouve que l’on peut faire facilement attention à la provenance des aliments.
        A bientôt

        1. C’est vrai que la majorité des rouges à lèvres que j’ai viennent de France.
          Pour les aller-retour j’aimerai penser qu’il y a peut-être plusieurs lieux de productions mais cela me semble un peu utopique.
          Au niveau de l’habillement, j’avoue que c’est difficile.
          Et oui pour l’alimentaire, du coup je regarde un peu plus.
          A bientôt.

      12. Intéressant ce tour du monde ! J’avoue ne m’être jamais vraiment penchée sur la question (humhum..). Bon ça va, ça nous laisse quand même encore pas mal de choix ! Par contre je trouve ça vraiment dingue qu’on n’arrive pas en tant que consommateur à déterminer la provenance de certains produits !

        1. Merci, contente que l’article te plaise. J’ai découvert Fun’Ethic l’an dernier lors du Beyond Beauty mais je ne la connais pas bien, j’irai voir leur site.

      13. Très chouette ton article. J’essaye quand je le peux de faire attention à la provenance des cosmétiques ou de mes autres achats. C’est vrai que nous avons quand même pas mal de produits fabriqués en France mais y’a des marques que j’adore qui ne sont malheureusement pas fabriqués en France (KIKO, Urban Decay..)

      Leave a Response

      %d blogueurs aiment cette page :